• Prairial

    Prairial ou le mois des prairies en fleurs

     

    Prairial

    Alpage dans le massif de la Chartreuse

     

    Prairial


    Ce nom poétique n'est plus utilisé; il signalait de 1792 à 1806, dans le calendrier républicain élaboré par le poète Fabre d'Eglantine, la période couvrant la fin de mai et les 2/3 de juin. Il évoque l'épanouissement des floraisons des prairies, moment où les alpages sont impressionnants de beauté! Les pelouses fleuries nous reconstituent un peu ce spectacle. Il est encore possible de faire des semis, en terre bien préparée, débarrassée des indésirables. Des mélanges adéquats, mellifères de préférence, assurent des floraisons de l'été à l'automne. Ces pelouses auront aussi comme fonction d'attirer les insectes, comme les syrphes, se nourrissant de pucerons.
    Au potager ça pousse! Des semis échelonnés permettront des récoltes pour la consommation immédiate, chaque quinzaine par exemple pour les haricots, si l'on ne prévoit ni conserves ni congélation. Pas de binage nécessaire et arrosages réduits si tout est bien paillé.
    Les rosiers sont en pleine floraison, certains ont peut-être des feuilles qui s'enroulent comme des étuis. C'est l'abri construit par une chenille avant sa métamorphose en papillon: cette larve est la Tordeuse, que l'on peut aussi trouver sur d'autres plantes. En se nourrissant de la sève du végétal elle l'affaiblit et l'expose davantage aux maladies. En cas de présence très peu nombreuse une élimination manuelle des feuilles concernées sera suffisante. En cas de présence massive, mettant en danger le végétal, on pourra utiliser un traitement biologique à base de bacille de Thuringe, ou, au moment opportun, suspendre des pièges à phéromones. Ce sont des substances émises par les animaux pour transmettre des informations à leurs congénères. C'est ainsi que les mâles retrouvent les femelles. Piégés les mâles ne pourront assurer la reproduction. Ces pièges que l'on trouve en jardinerie, s'ils sont universels, peuvent concerner la plupart des insectes volants ravageurs, mais ils sont à placer au bon moment dès le début du printemps.

    « L'insolite au jardin !Concours et labels »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :