• Paillis et azote

    Paillis et azote

    Paillis et azote

    La nature se réveille et avec elle le cortège d'agréments et de désagréments. Les herbes indésirables dites mauvaises herbes ou adventices profitent pleinement de la nouvelle saison; dans les massifs et au potager, couvre-sols et paillages sont de bons alliés, ce qui n'exclue pas l'usage de la gouge à désherber: ces renoncules sauvages dites boutons d'or qui prolifèrent par leurs stolons sont à extirper manuellement, de même que le rumex ou fausse oseille. Heureuse consolation, ce sont des signes d'une terre riche ! Les paillis de BRF (bois raméal fragmenté), les paillis végétaux et les fumiers sont à utiliser avec discernement: la matière végétale va se décomposer par l'action des bactéries du sol qui, pour digérer le carbone, ont besoin d'azote; celui-ci puisé dans le sol ne sera donc pas disponible pour les plantes qui risquent d'en souffrir. Les légumes-feuilles comme les choux ont besoin de beaucoup d'azote; en carence ils végéteront (feuilles jaunies). N'utiliser qu'un fumier bien décomposé. Un paillis végétal frais sera placé plutôt en fin de printemps ou, mieux, en automne; si répandu en début de printemps, le faire soit après avoir, l'automne d'avant, semer un engrais vert fixateur d'azote (trèfle, fèves), soit y faire pousser des plantes qui demandent moins d'azote (légumes graines et racines: pois, haricots, carottes, navets, oignons). En définitive tout apport azoté se fait de préférence au printemps.
    Autre désagrément : les "baveux", limaces et escargots. Chacun ses méthodes plus ou moins efficaces. De plus en plus de jardiniers introduisent des poules au jardin: bonnes consommatrices de ces invertébrés, elles participent aussi au grattage des mousses, et leurs déjections sont riches en azote, phosphore, potassium, calcium. Et elles nous offrent des œufs bio (en jardin bio). Mais protéger les salades et les semis afin qu'elles ne déménagent pas tout cela !

    « Le printempsLes mycorhizes »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :