• Mon coin "nature"

    Mon coin nature

    Mon coin "nature" Mon coin "nature"

    Métamorphose de Libellule (photos prises en juillet 2011) ; à gauche la Libellule, encore pâlichonne, vient de s'extraire de sa carapace de larve qui a grimpé sur une plante aquatique pour cette transformation; à droite elle prend progressivement des couleurs avant l'envol. La larve vit deux à trois ans dans la mare avant de se transformer.

    Privée d’insectes, petits animaux et micro-organismes notre existence  serait en péril. Quelle serait l’espérance de vie de l’humanité sans les insectes polinisateurs et autres animaux ? Abeilles, crapauds, hérissons, oiseaux, papillons, etc. sont essentiels à la chaîne de la vie. Le jardinier peut pour sa part contribuer à la pérenniser. Le jardin sophistiqué, sans flore sauvage, éliminée au glyphosate ; le potager où la fraiseuse broie les lombrics et ‘tourneboule’  la vie microbienne ; les haies et les arbres élagués à contretemps, gênant la nidification et le nourrissage, seront autant de territoires perdus pour la faune… Organisons un ‘coin nature’ (quelques petits m²) proportionné à la dimension du jardin. Dans ce secteur l’herbe sera ‘folle’;  le lierre, très nourricier pour les insectes, aura le droit de vivre ; les fleurs des champs seront accueillies. Si vous avez la chance d’avoir un bosquet, l’arbre creux sera le refuge de la Chevêche et les insectes nécrophages feront le travail de nettoyage au fil du temps, l’arbre retournant à son humus natal. Une mare, un petit bassin permettront aux oiseaux et à d’autres animaux de vivre, de se désaltérer. Les larves de moustiques sont dévorées par les insectes aquatiques (dytiques) et les têtards. Les soirs de printemps et d’été les chauves-souris donneront le spectacle d’un ballet étonnant lorsqu’à vitesse maximale elles plongeront vers  l’eau pour y gober des moustiques (elles peuvent en attraper plus de 500 en une heure !). Mais si vous introduisez des poissons, ils dévoreront têtards, insectes aquatiques et larves de libellules. Il est préférable de les cantonner dans un petit bassin à part où ils pourront s’occuper eux-aussi des larves de moustiques. Le jardin nature c’est un peu mon enfance retrouvée lorsqu’elle évoluait dans une campagne qui était encore éloignée des excès du monde moderne.

      

    « 4 vivaces pour 4 saisonsUne gravière à graminées »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :