• Les fougères au jardin

    Les fougères au jardin

    Les fougères au jardin

    Osmonde royale en automne

     

    Les fougères au jardin  

    Dryopteris Cycadina

    Ci-dessous : Athyrium nipponicum 'Pictum' et Diksonia antartica

     

    Les fougères au jardinLes fougères au jardin 

    Ci-dessous : Dryopteris erythrosora

    Les fougères au jardin

    Vue du jardin de la Villa Tarantino en ItalieLes fougères au jardin

    Longtemps indésirables, elles se sont invitées dans nos massifs et sont de plus en plus adoptées comme végétaux décoratifs. Associées aux Hostas, Brunneras, par leur graphisme léger, elles offrent un contraste idéal. Les filicophytes (fougères) recouvraient la planète il y a 300 millions d'années, bien avant les plantes à fleurs. Aujourd'hui sur les 12 000 espèces existantes la plupart sont tropicales comme les spectaculaires arborescentes: Dicksonnia antartica, résistant à moins 12°C occasionnels, en protégeant le cœur d'où naissent les frondes, s'acclimate très bien dans nos jardins, plus facilement que la Cyathea. Il y a des fougères pour toutes les situations. Beaucoup affectionnent l'humidité ambiante d'un sous bois mi-ombré de feuillus ou la fraîcheur d'une berge: l'Osmonde royale, cosmopolite de climat doux, prend des teintes automnales à faire pâlir certains arbres (photo) ! Colorées, les fougères peuvent l'être : Dryopteris cycadina (photo) développe des jeunes frondes noires surprenantes, et Drypoteris erythrosora  (photo) le fait en rouge ! Il y a un Athyrium du Japon qui a pour nom de variété 'pictum', c'est-à-dire, fougère peinte (photo). Certaines ont des frondes "cristées" (= en crête de coq) Dryopteris 'Cristata The King'; d'autres sont de la dentelle, Polystichum 'Plumosum Densum'. Les fougères de mi-ombre acceptent un soleil pas trop ardent, si elles ont l'humidité, c'est le cas de la spectaculaire Fougère dite plume d'Autruche (Matteucia). La très sauvageonne fougère des sous bois clairs, la Fougère aigle, est à éviter, car elle drageonne fort ! D'autres prospèrent sur les vieux murs et en rocaille sèche: Cetarach et Capillaires. Toutes ces fougères se trouve facilement; les rayons de jardinerie les proposent de plus en plus, sinon, pour des fougères moins courantes, voir les pépiniéristes, certains en sont spécialistes et donc très bons conseillers.


    « Janvier: terre détrempée !Jardinage sans travail du sol »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :