• Les envahisseuses

    Les envahisseuses

     

    Les envahisseuses

     

    Certaines plantes sauvages peuvent revenir plus nombreuses chaque année. Les traitements chimiques, en dehors du fait qu'ils ne sont pas recommandés à cause de leurs effets polluants, s'avèrent peu efficaces. Des grimpantes particulièrement tenaces : la Bryone ou Navet du diable (photo), le Tamier dite "Herbe aux personnes battues" parce qu'elle guérissait les ecchymoses, le Liseron qui s'enroulent sur les plantes jusqu'à les étouffer parfois. Bryone et Tamier ont tubercules ou rhizomes que l'on peut essayer de déterrer. Impossible d'atteindre la racine du Liseron que, même le fossoyeur ne voyait pas, disait-on. Pour ces trois plantes il faut pailler le sol et inlassablement couper les parties aériennes afin de les épuiser. Ne pas attendre qu'elles fassent leurs baies et leurs graines qui les multiplient! Conquérante redoutable: la  Renouée du Japon que l'on voit de plus en plus en rives de routes ou en prairies. Sa destruction est un enjeu écologique car elle détruit la flore locale. La faucher dès qu'elle repousse, couvrir éventuellement le sol d'une bâche noire: en 3 ou 4 ans il est possible d'en venir à bout. La Prêle en milieu humide, friande de terre acide: répandre de la chaux permettra au fil du temps d'en limiter la repousse. En attendant, l'utiliser en décoction pour lutter contre les maladies cryptogamiques sur les plantes du potager ou sur les plantes ornementales.  Autres envahisseuses,  le Gratteron ou Gaillet qui s'agrippe,  s'arrache avec un râteau avant la montée en graine; la Fougère "aigle ", aux rhizomes traçants, poussant au soleil: la fatiguer par des coupes régulières et s'en servir comme paillage efficace contre les limaces qu'elle empoisonne, ou en macération contre les pucerons. Pour extirper totalement les racines pivotantes du Pissenlit et du Rumex utiliser une gouge sinon c'est la repousse assurée.

    « "Juillet mois d'abondance ? »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :