• Le jardin "Tout-en-un"

    Tout en un

    Le jardin "Tout-en-un"

    La Bourrache (Borago officinalis) est un peu le symbole du jardin tout-en-un car elle est à la fois très décorative et très comestible !

     

    Les jardins d'autrefois étaient consacrés aux plantes potagères et fruitières. Dans un coin se cultivaient Glaïeuls et Dahlias pour leurs fleurs à couper. Puis l'ornemental a pris le pas sur la surface potagère. Aujourd'hui pour raisons économiques et environnementales les cultures légumières sont relancées. Les anglais ont depuis longtemps popularisé la technique du mélange des plantes productives, ornementales et aromatiques. Nos espaces publics urbains pratiquent aussi la mixité des plantes. Choux frisés, Poirées rubis voisinent avec graminées et Pétunias. En jardins privés, les bénéfices en sont peu à peu remarqués. Gains en espace et santé des plantes. A condition primordiale d'avoir banni tout usage de pesticide. Les constats faits sur ce mode cultural montrent que les végétaux sont plus sains, maladies et insectes plus rares. Une pratique réfléchie, enrichie des expériences des uns et des autres, est nécessaire. Savoir que si la tomate redoute le fenouil, elle bénéficie de la proximité de l'Œillet d'Inde et du Basilic. Fenouil et Rosier font bon ménage, dans un grand pot au soleil. La Capucine, qui se faufilera à travers des salades vertes et rouges, attirera sur elle les pucerons, protégeant ainsi d'autres végétaux. Fèves, laitues, épinards, menthe, persil, framboisiers, rhubarbe, fraisiers acceptent la mi-ombre au pied des arbustes dans massifs et plates-bandes ornementales. Ces mélanges tendent aussi à se développer grâce à la cuisine florale: mâcher Bourrache ou Mertensia donne l'illusion de manger des huîtres. En plein soleil le Haricot d'Espagne grimpant dans un Camellia pourra relayer la floraison de l'arbuste et celle de la Clématite. En jardin sec, dans une auge drainée, le Romarin et les Sauges voisineront avec Primevères alpines et Aloes.

    "Le jardin tout-en-un", c'est un livre de l'anglais Graham Rice, aux éditions Ulmer.

    « Dans mon jardin en Février 2014...Beauté parfumée : Edgeworthia chrysantha »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Mars 2014 à 08:58

    Merci pour cet article très intéressant ! C'est tout  fait vrai et c'est bien d pouvoir avoir les deux, la décoration et l'alimentation ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :