• Jardin en pots

    Jardin en pots

     Jardin en pots  Jardin en pots

    Jardin en pots

    Ci-dessus, à gauche : graminée, Cylindrica imperata 'Red Baron' entourée de Ophiopogon planiscus 'Nigrescens' , sur fond de galets blancs ; à droite Dicksonia antartica, Fougère arborescente ; en dessous, jarre de droite, Lysimachia nummunaria 'Aurea' et Equisetum fluviatile, Prêle aquatique , et dans le pot de gauche , Hakonechloa macra 'Aureola'

     

    Pratique en petit jardin, terrasse, balcon. Et en grand jardin si l’on veut déplacer des plantes au gré des saisons pour faire évoluer l’aspect des massifs. Adapté aux plantes fragiles rentrées en hiver. Clivia, Anthurium, Broméliacées, Succulentes, Schefflera, etc. trouveront leur place dans des massifs ou plates-bandes, parmi les plantes de pleine terre ; elles donneront l’impression d’y être à demeure. Possible pour Erables du Japon, Cistes, certains Hortensias. Une potée esthétique accrochera le regard. Les jardineries proposent des contenants, en divers matériaux, volumes ou couleurs. La mode fut au zinc, actuellement se propagent les contenants textiles en forme de sacs. Par souci d’économie ou de récupération on peut adopter vieilles bassines en zinc, tonneaux, vieux pots artistiquement décorés. Un jardin d’eau miniature peut se réaliser dans une demi-barrique. Les bricoleurs ne manquent pas d’idées ! Règles incontournables : le pot doit être adapté à la plante (hauteur, largeur, forme, couleur) et plusieurs plantes mises ensemble devront avoir les mêmes exigences de substrat et d’exposition ; difficile d’associer fougère et cactée ! 

    Précautions indispensables : le drainage doit être assuré au fond du pot (tessons de terre cuite, gravillons) sans oublier le ou les trous (selon taille du pot) qui peuvent se situer sur les côtés  afin de constituer une légère réserve d’eau. La terre en pot se desséchant vite (surtout au soleil et au vent), il faut pailler la surface, si possible de manière décorative (cailloux, ardoises pilées, paillettes de lin…). Si le pot est dans un massif, l’enterrer partiellement ou totalement. La terre en pot s’use très vite : l’an prochain il faudra la changer au moins en surface. Se vendent des engrais liquides d’origine naturelle. Peaux de banane (bio) et marcs de café (invisibles sous le paillage) apportent des oligo-éléments.

    « Plantes mal aimées : Pissenlit, Ortie, LierrePlantes aromatiques »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :