• Chronique de décembre

    Chronique de mon jardin en décembre

    En breton, le mois de décembre, c'est miz Kerzu, c'est-à-dire le mois très noir

     

    Chronique de décembre

     

    30 décembre

    Il faisait très beau cet après-midi, beau soleil et douceur inaccoutumée (entre 10°C et 12°C l'après-midi), favorisant les floraisons diverses.

    Ci-dessous les Pétasites font leurs inflorescences, et les Sauges guarani continuent de fleurir depuis le début de l'été !

    Cliquer sur les photos

    Chronique de décembre Chronique de décembre

     

    28 décembre

    Certains Hydrangeas (Hortensias) prennent des couleurs fabuleuses qui les rendent aussi décoratifs en automne qu'en été, et même en hiver tant qu'un fort gel n'a pas brûlé les inflorescences. Voici un Hortensia de la série des "You and Me" ('Romance')

    Au jour le jour (ou presque)

    26 décembre

    Après la tempête de la nuit du 23 au 24 je craignais des dégâts car quand il y a des rafales de 130km/h danger pour habitations et arbres. Mais non ça n'a pas dû dépasser 110km, si bien que seuls des bouts de rameaux de conifères et des branches mortes étaient par terre ! ouf !

    Aujourdh'ui il avait de magnifiques éclaircies : voici à la lumière de cet après-midi d'hiver un plan large sur  la partie sud-ouest du parc, à gauche, des lauriers qui font une bonne protection contre les vents, et à droite un Pittosporum planté il y a plus de 30 ans. Une haie très basse taillée en vagues les rejoint : des Fusains dorés et des Pittosporum pourpres alternent. Au second plan Bouleaux et Malus, et , tout au fond une ligne d'Epicéa et de Cyprès protégeant des vents froids du Nord-Est. La grande 'Prairie' et la mare se trouvent au centre de ce dispositif.

     

    Au jour le jour (ou presque)

     
    19 décembre

     

    Accueil

    L'Hydrangea macrophylla 'Shamrock', commercialisé sous le nom de 'Etoile Violette' a une floraison qui persiste en prenant des teintes automnales, et, si l'hiver reste doux, ses inflorescences garderont longtemps de belles couleurs. Cet Hydrangea , pur macrophylla, conservera ses feuilles à moins d'un gel très intense : c'est la caractéristique des vrais macrophylla. C'est un peu la plante symbole des collectionneurs car elle a été ramenée du Japon par la grande spécialiste, Corinne Mallet qui a créé avec son mari, Robert Mallet, la fameuse collection nationale Shamrock, comptant environ 2000 hydrangeas à Varengeville-sur-Mer (76).

    Ci-dessous , le même en juillet :

     

    Au jour le jour (ou presque)

     

     15 décembre

     Le Ginkgo biloba est un des derniers arbres caducs de mon jardin à perdre ses feuilles : il est en ce moment dressé comme un arbre d'or, me faisant penser à l'arbre d'or de la forêt de Brocéliande (Paimpont). On aperçoit aussi, à gauche, le Parrotia persica , également doré : avant de prendre cette couleur d'or, les feuilles sont passées par le rouge, l'orange,etc...

     

    Au jour le jour (ou presque)

     

     9 décembre

    Au jour le jour (ou presque) Au jour le jour (ou presque)

    Un signe qui ne trompe pas : les feuilles du Bananier (Musa basjoo) et de l'Actinidia me disent qu'il a gelé la nuit dernière. A tout juste 0°C ce sont les premiers à me donner l'alerte. Cela signifie que les autres plantes un peu fragiles vont recevoir une couverture de fougères au niveau de la souche (Gunneras, Woodwardia (photo ci-dessus à droite), Crinum...). Ce sera suffisant car ici les vrais coups durs de  gel sont quand même exceptionnels.

    C'est aussi le signal pour cueillir les Kiwis qui ne mûriront plus dans l'arbre car la photosynthèse ne peut plus se faire sans les feuilles. Tout juste seraient-elles blettes, ce qui n'est quand même pas l'idéal ! Pour achever la maturation je placerai avec eux quelques pommes qui dégageront l'éthylène nécessaire.

    4 décembre

     Derniers feux pour Rosa chinensis sanguinea ?

    Photo ci-dessous à gauche

    C'est un rosier botanique légèrement parfumé, à fleur d'églantine,  qui nous vient de Chine et qui fleurit par vagues successives depuis la fin du printemps, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de rosiers "sauvages". C'est un arbuste très sain, de 1,50m de haut, à placer dans une haie ou ou milieu d'un massif. Il est semi-persistant. Un autre chinois, remontant : Rosa mutabilis, (photo de droite et en-dessous) aux couleurs évolutives qui font que sur le même arbuste on peut admirer des fleurs roses, crème, rouges.

    Au jour le jour (ou presque)          Au jour le jour (ou presque)

    Au jour le jour (ou presque) 

    « Magnolia grandifloraPas d'improvisation »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :